Zama Aix après Zama Aix !

Nous voilà  rentrés.

D’un avis général, la manifestation Zama Aix de juillet 2016 a été un succès malgré quelques imperfections à la marge. Le plaisir que nous avons pu tirer, avec nos participants, contributeurs et bénévoles de ces rencontres, de ces conférences, de ces échanges et de ces moments de partage a été bien au-delà de ce que nous pouvions nous-même espérer.

Il reste que, depuis notre réunion de Juillet, d’aucuns, rapidement, nous ont demandé et se sont demandé : « Et les conclusions de Zama ? Et la suite ? »

Le calendrier avec nos trèves estivales respectives et une nécessaire mise au vert – six mois de stress intensif en préparation et réalisation nous ont autorisés à une prise de repos oh combien vitale – excuseront, je l’espère, notre silence. D’autant qu’il nous fallait aussi faire le bilan critique de ce bel événement. Que ceux qui attendaient des informations de notre part nous pardonnent !

Mais il nous fallait aussi prendre du recul pour envisager demain ! et la suite.

Il faut tout d’abord rappeler que Zama ne voulait être qu’un moment et un lieu de rencontres et d’échanges, capable de susciter et de favoriser les idées, les initiatives, les envies de projets par la rencontre et par l’information. Les rapprochements très riches entre acteurs de terrain, les mises en relation qui s’en sont suivies ont déjà été à l’origine de nouvelles initiatives, de projets et ont fait naître de nouveaux partenariats.

C’était l’ambition et l’enjeu de ces confrontations. Nous rêvions la manifestation Zama Aix comme un moment intense de plaisir et de partage, mêlant le ludique, le culturel et l’artistique au studieux. Nous voulions ce moment dédié au développement de Madagascar. Nous le voulions attaché à donner la plus belle image du pays, la plus porteuse de synergies et d’espérance, la plus valorisante de nous-même et de notre identité, tourné vers la rencontre de l’altérité. Nous croyons avoir réalisé ce projet.

Ceux qui espéraient peut-être voir y émerger une assemblée constituante, un projet formel et formalisé de développement ou, pire, un projet politique en seront probablement déçus. Mais c’est ainsi que Zama Aix s’est réalisé ! Et continuera de se réaliser !

Le principe de pérennisation de l’événement est acquis. Le plaisir que nous en avons tiré avec les participants a bien évidemment déclenché chez nous l’envie et le besoin intense de le reconduire. Et le devoir de répondre à la frustration de tous ceux qui n’ont pu participer à cette édition est une évidente responsabilité.

Zama Aix sera donc reconduit. Le délai et le lieu sont encore en débat. Mais une certitude est là : si la réunion de Juillet 2016 fut belle, la suivante le sera encore plus en capitalisant sur l’expérience et les imperfections de la première d’autant que l’indulgence que les participants nous ont accordée pour une première édition ne sera peut-être pas, elle, de nouveau au rendez-vous ! Nous sommes donc tenus à encore plus de professionnalisme et d’engagement ! Et nous pouvons lui envisager une audience encore plus forte.

Nous devrons toutefois entretenir l’esprit de Zama. Nous proposerons dans ce sens des rencontres locales sous formes d’événements conviviaux (i.e « Cafés Zama du développement ») qui jalonneront le chemin vers la prochaine édition. Ces rencontres seront organisées sous forme de « cafés philos » locaux, informels, engagés sur nos valeurs d’ouverture et d’apolitisme, où tout un chacun pourra venir écouter ou prendre la parole dans des lieux urbains identifiés sur des débats prédéfinis .

Nous espérons vous y voir nombreux ! Et tout aussi enthousiastes que nous-mêmes ! Pour que vive l’esprit de Zama !

A très bientôt !

Le Comité d’Organisation de Zama Aix 2016

Ps : Les fichiers d’une partie des contributions et les synthèses des ateliers sont en ligne depuis quelques semaines sur le site de Zama (zama-diaspora.com) en rubrique Contributions. Une inscription formelle mais simple, sur la base d’une adresse mail vérifiée, est demandée à ceux qui souhaitent les télécharger. Leur inventaire n’est pas complet et ne reflète que partiellement la richesse des échanges et des conférences. Mais nous continuerons à alimenter cette base documentaire de ressources de nos contributeurs et conférenciers au fil de l’eau de leurs envois.